Business

Les critères qui peuvent influer sur la rémunération d’un cadre

Le 12 octobre 2021 — 9 minutes de lecture
Rémunération d'un cadre

Les cadres représentent plus de 5 millions des salariés en France. Ce poste intéresse de plus en plus de personnes. En 20 ans, ce chiffre n’a pas cessé d’augmenter et a doublé de volume. Cette attirance pour le poste provient du salaire plus important d’un cadre comparé à ceux des autres salariés de l’entreprise. Plusieurs critères peuvent influer sur cette rémunération.

Quels sont les critères qui influent sur le salaire d’un cadre ?

La rémunération d’un cadre peut varier en fonction de quelques critères. Concernant les heures de travail, les cadres qui travaillent à temps complet bénéficient d’un salaire plus haut comparé aux autres avec un travail à temps partiel. Si les employés d’une société travaillent en général 35 h par semaine, pour un cadre, les heures de travail sont régies par la convention collective. Les cadres peuvent travailler plus ou moins que les horaires habituels légaux. D’autres critères influent sur cette rémunération. Ils sont constitués par :

L’âge

L’âge du cadre a un gros impact sur la rémunération qu’il va percevoir. Les personnes qui travaillent dans ce domaine voient leur salaire augmenter en fonction de leur âge. Un cadre qui vient de démarrer sa carrière ne gagne pas le même salaire qu’un autre qui a exercer le même travail depuis plusieurs années. Selon une enquête effectuée en France, ce salaire est évalué à 36 000 euros pour un nouveau cadre qui a moins de 30 ans et qui travaille à temps complet. En atteignant la cinquantaine, un cadre peut percevoir une rémunération allant jusqu’à 54 000 euros. Cette augmentation est due en principe à son ancienneté dans le domaine et à l’augmentation annuelle de son salaire.

L’expérience et la compétence

Au niveau de la compétence, les cadres issus de départements différents n’ont pas la même rémunération. Un cadre travaillant dans le domaine de l’administration par exemple n’a pas le même salaire qu’un autre du département commercial. C’est la même chose pour leur compétence. Il existe un écart lors du calcul des salaires. Concernant l’expérience professionnelle, une hausse de salaire est constatée pour les personnes ayant travaillé pendant plus longtemps qu’un débutant. Cette augmentation est visible jusqu’à l’âge de 50 ou 55 ans. Au-delà de cet âge, les grilles salariales sont les mêmes.

Le sexe

Le sexe joue un rôle important sur le salaire d’un cadre. Il existe une grande différence au niveau de la rémunération des cadres masculins et féminins. Les cadres masculins gagnent beaucoup mieux que les cadres féminins. Cet écart de salaire existe depuis plusieurs décennies indépendamment des tâches qu’effectuent les deux sexes. Même si les deux exercent les mêmes activités ou travaillent dans le même département, la rémunération d’un homme est toujours plus importante. Cet écart est plus important dans le domaine des relations humaines où plus de 70 % des cadres sont des femmes. Pour celles qui occupent un poste dans le secteur de l’informatique, leurs salaires sont en baisse de 13 % par rapport à ceux des cadres de sexe masculin. Cet écart de salaire peut s’expliquer par l’âge des femmes cadres qui sont généralement jeunes et leur expérience professionnelle moins importante que les hommes.

La localisation de la société

Le lieu où une société est installée influe sur le salaire des cadres qui y travaillent. Il existe un écart de salaire en fonction de la région et parfois du pays. Les cadres qui travaillent en dehors de l’Île-de France perçoivent moins de salaires que ceux qui y travaillent.

Le secteur d’activité

Au niveau du secteur d’activité de l’entreprise, chaque secteur d’activité a chacun leur propre grille salariale pour ses cadres. Qu’il s’agisse du secteur privé ou public, les rémunérations sont différentes. Les entreprises qui ont comme objet social la prestation de service offrent un plus grand salaire que celles qui proposent des produits. Les sociétés industrielles proposent le plus grand montant de salaire pour les cadres. Cette activité propose à ses cadres une rémunération nette pouvant atteindre les 50 000 euros. Pour les entreprises travaillant dans le domaine du BTP, leurs cadres sont payés annuellement à 47 000 euros.

La taille de l’entreprise

Les salaires des cadres dépendent de la taille de l’entreprise où ils travaillent. Pour une entreprise de grande taille et qui génère beaucoup de bénéfices, les cadres perçoivent des rémunérations plus importantes par rapport à ceux travaillant dans des entreprises de petite envergure. Pour une entreprise employant plus de 1000 salariés par exemple, un cadre peut percevoir jusqu’à 60 000 euros de salaire brut, tandis que pour une autre avec 100 employés seulement, le salaire brut d’un cadre est de 48 000 euros.

Comment calculer la rémunération d’un cadre ?

Selon une étude effectuée par l’APEC en 2020, le salaire moyen annuel d’un cadre est estimé à 56 000 euros bruts. À ce salaire s’ajoutent d’autres éléments comme l’intéressement qui concerne 39 % des cadres, la participation ou le plan d’épargne entreprise. Ils permettent au cadre de percevoir plus. Dans certains cas, une commission sur le chiffre d’affaires de l’entreprise, une prime sur objectif ou une rémunération variable peut impacter sur le salaire perçu.

Le calcul du salaire net

Le salaire net est calculé à partir du salaire brut. Pour ce faire, il suffit de déduire son salaire brut de 25 %. Ce pourcentage constitue les charges patronales qu’un cadre doit payer. Cette charge est plus élevée comparée à celles que les autres salariés d’une entreprise doivent payer. Si par exemple, un cadre perçoit un salaire brut de 50 000 euros, il suffit de multiplier ce salaire par 0,75 pour obtenir son salaire net. Le résultat sera le salaire que le cadre va percevoir comme rémunération.

Les charges patronales

Les charges patronales constituent les 25 % qui sont enlevés du salaire brut du cadre. Elles sont utilisées lors des événements touchant le cadre. Ils sont classés en 3 catégories dont :

  • La cotisation pour la retraite complémentaire : elle comprend des montants perçus lors de la retraite. Cette cotisation est obligatoire pour tous les cadres.
  • La cotisation pour la sécurité sociale : il s’agit d’une cotisation destinée aux risques graves qui peuvent être encourus par le cadre comme un accident de travail, un décès ou une invalidité, une maladie
  • La cotisation pour les contributions sociales : elle concerne la sécurité sociale qui est divisée en 2 groupes dont la CSG ou Contribution Sociale Généralisée ou la CRDS ou Contribution au Remboursement de la Dette Sociale.

Combien gagne un cadre ?

Un cadre reçoit en moyenne un salaire brut annuel de 56 000 euros. Il ne perçoit pas d’heure supplémentaire même s’il travaille en dehors des heures de travail habituelles. Le Code du Travail ne définit pas non plus les heures d’entrée et de sortie de leur lieu de travail. Elles sont flexibles et déterminées par eux-mêmes selon leurs activités. Toutefois, les rémunérations annuelles sont les suivantes selon les critères :

Selon l’âge : 37 000 euros pour les moins de 30 ans, 55 000 euros pour les plus de 55 ans

Selon le sexe : une femme cadre perçoit en moyenne un salaire médian de 46 000 euros tandis qu’un cadre de sexe masculin peut recevoir jusqu’à 52 000 euros.

Selon la localisation :

  • les cadres qui travaillent à l’étranger gagnent en moyenne 70 000 euros.
  • Les cadres qui travaillent en Île-de-France gagnent en moyenne 53 000 euros
  • Les cadres qui sont en province gagnent en moyenne 46 000 euros

Selon le secteur d’activité :

  • Pour des cadres du BTP et de prestations de services : 47 000 euros
  • Pour des cadres travaillant dans le secteur commercial : 50 000 euros
  • Pour des cadres travaillant au sein d’une société industrielle : 52 000 euros
  • Pour des cadres travaillant dans les banques : 60 000 euros
  • Pour un cadre comptable : 43 000 euros
  • Pour un ingénieur-cadre : 45 000 euros

Selon la taille de l’entreprise :

  • Pour une entreprise ayant moins de 50 salariés : 45 000 euros
  • Pour une entreprise ayant entre 50 et 99 salariés : 48 000 euros
  • Pour une entreprise ayant entre 100 et 249 salariés : 49 000 euros
  • Pour une entreprise ayant entre 250 et 999 salariés : 50 000 euros
  • Pour une entreprise ayant plus de 1000 salariés : 51 000 euros

Quels sont les avantages et inconvénients d’être cadre ?

Les avantages d’être cadre

Être cadre présente beaucoup d’avantages tant sur le plan professionnel que personnel. Ils sont nombreux à savoir :

  • Un salaire en hausse comparé à ceux des autres employés
  • Une pension de retraite plus considérable moyennant une retraite complémentaire
  • Un horaire de travail selon les disponibilités du cadre : pas d’heure de sortie ni d’entrée fixe
  • Une meilleure couverture sociale à savoir une assurance décès et invalidité
  • Un appui lors d’une recherche d’emploi avec l’aide de l’APEC ou Association pour l’Emploi des Cadres

Les inconvénients d’être cadre

Être cadre a quand même certains inconvénients dont :

  • Un contrat de travail différent des autres employés : un cadre en période d’essai doit effectuer 4 mois d’essai si pour les autres employés, elle est plus courte et un préavis de 3 mois en cas de démission
  • Des charges patronales plus importantes destinées uniquement au cadre

Marie

Responsable éditoriale du site SEOTECH