Business

Comment se lancer dans une carrière de pâtissier ?

Le 13 octobre 2021 — 10 minutes de lecture
Pâtissier

On dit parfois que « la pâtisserie est l’art de transformer instantanément les produits en chef-d’œuvre ». Gâteaux, viennoiserie ou confiserie, ces délices gourmands sont les œuvres des pâtissiers. Bien que que ce métier soit particulièrement passionnant, sachez que devenir un pâtissier ne s’improvise pas. Certaines qualités et compétences sont requises dans ce domaine. Si vous êtes tenté par ce métier, voici les informations à connaître.

Un pâtissier : quelles sont ses missions ?

Un pâtissier est non seulement un artisan, mais également un artiste. Autrement dit, c’est un professionnel capable de produire des œuvres traditionnelles et de suivre les recettes classiques. Mais en même temps, il est en mesure de créer ses propres œuvres et d’imposer son originalité. En réalité, un pâtissier maîtrise parfaitement les bases de la cuisine. Il est aussi capable de préparer tous les plats commandés par les clients. Cela implique les viennoiseries, les préparations au chocolat, les gâteaux, les confiseries, et les petits fours. Il peut être spécialisé dans l’un de ces domaines ou bien il se peut qu’il les maîtrise tous.

Un pâtissier digne de ce nom propose toujours de la nouveauté à ses clients sans pour autant négliger les grands classiques. Il devra donc faire preuve de créativité et d’originalité. De surcroît, il possède une vision artistique. Il est capable de rendre un plat plus appétissant et plus attrayant au regard. Dans ce cas, ses préparations et sa représentation doivent être remarquables. Notez qu’un professionnel en pâtisserie est également un commerçant. Il confectionne tous les types de garnitures (salés et sucrés). Il prend en main la gestion des commandes. Il gère aussi les stocks des matières premières. Ce dernier effectue également des inventaires réguliers des produits entrants et sortants. Bref, organisation et préparation sont leurs maîtres mots.

En outre, sa mission supplémentaire consiste à établir une excellente relation avec la clientèle. Cela lui permettra de déterminer les besoins réels de ces derniers et d’effectuer des ventes rentables. Mais pour y parvenir, il doit savoir surmonter toutes les difficultés qui s’imposent. Étant un professionnel, le pâtissier prend toutes sortes de commandes et même les exceptions. D’ailleurs, c’est durant les fêtes que les pâtissiers travaillent le plus. Ils doivent donc avoir une bonne endurance et une bonne condition physique pour garder le rythme. Et une fois de plus, sa qualité d’organisateur sera mise à l’épreuve.

Comment se déroule une carrière de pâtissier ?

Étant un novice dans le secteur, l’apprenant débutera en tant qu’« apprenti pâtissier ». Au fur et à mesure, il passera au niveau supérieur pour devenir un ouvrier méritant. La pratique permet à l’apprenti de progresser et d’acquérir plus d’expériences. De cette manière, l’apprenant deviendra plus expérimenté. Il pourra même devenir chef pâtissier. À ce stade, plusieurs choix s’offriront à lui. Il pourra ouvrir son propre magasin de pâtisserie. Il pourra postuler à des offres d’emplois plus intéressants. Par exemple, il pourra postuler pour le poste de chef pâtissier, de responsable d’équipe ou de superviseur dans les laboratoires industriels. Pour développer ses compétences, le pâtissier peut s’étendre vers d’autres domaines. Ce dernier peut devenir un pâtissier confiseur, un glacier, un chocolatier confiseur ou un traiteur.

Mais si vous vouliez pousser au loin votre carrière, le mieux est d’étendre votre horizon. Un voyage à travers d’autres pays sera une meilleure option pour découvrir de nouvelles expériences. De cette manière, vous serez réputé mondialement et vous aurez une belle carrière.

Quelles sont les qualités requises pour devenir un pâtissier ?

Plusieurs caractères et qualités restent essentiels afin de devenir un pâtissier. L’individu doit :

  • Avoir un esprit d’artiste : Autrement dit, il faut avoir l’esprit ouvert, avoir beaucoup d’imagination et faire preuve de création. Il devra toujours avoir de nouvelles idées à proposer et à mettre en œuvre.
  • Être précis et rigoureux : N’oublions pas que la précision joue un rôle important dans la représentation et dans les détails. De surcroît, la patience est une qualité cruciale dans la conception des ornements et d’autres décors.
  • Rester régulier et ponctuel : Ces caractères sont très utiles dans les relations clientèle et dans celle avec son équipe.
  • Être rapide et efficace.
  • Être en mesure de répondre aux attentes et aux goûts des clients : Il faut donc être capable de proposer les différents produits existants.
  • Savoir travailler en équipe.
  • Être un bon gestionnaire et un bon organisateur.
  • Savoir établir des relations avec son entourage et surtout avec les clients.
  • Être un bon commerçant.

Comment devenir un pâtissier ?

Il est vrai que l’acquisition de ces qualités est indispensable. Mais, cela ne suffit pas pour devenir un pâtissier. Il faut également avoir les compétences nécessaires. Pour les acquérir, il faut suivre une formation dans ce domaine.

Pourquoi suivre une formation pour devenir pâtissier ?

Sur les annonces, on y trouve actuellement de nombreuses offres d’emploi à la recherche des chefs pâtissiers. La pâtisserie est un secteur important pour les hôtels de luxe et les grands restaurants y compris les industries. Pour y postuler, il convient d’avoir suffisamment de bagages. Dans ce cas, le suivi d’une formation en pâtisserie s’avère être la meilleure solution.

En effet, la formation en pâtisserie est une étude qui se focalise sur les notions de base du métier. Sa visée principale est d’aider les apprenants à acquérir un diplôme reconnu par l’état. En passant, plusieurs types de diplômes sont à privilégier : BAC PRO pâtisserie, BP, CAP, CQP, et MC pâtisserie.

En général, le cours se divise en deux : la théorie et la pratique. Les règles d’hygiènes et de sécurité font également partie de la même formation.

Il faut savoir que cette formation peut accueillir tous types de personnes, et ce, quel que soit leur âge. Elle ouvre également ces portes aux personnes en reconversion professionnelle et aux salariés de restauration.

Où trouver une formation en pâtisserie ?

En France, il existe plusieurs organismes qui proposent des formations professionnelles en pâtisseries. Ces derniers offrent une brochure gratuite pour aider l’intéressé à s’orienter. À titre d’exemple, il y a les formations proposées par CCI, par GRETA-CFA et les autres écoles spécialisées en cuisine et en pâtisserie. Aucun critère d’âge n’est exigé dans leur formulaire d’inscription. Donc, tout le monde peut profiter de ces formations.

Dernièrement, plusieurs écoles de pâtisserie se tournent vers le monde de la digitalisation. Grâce à cela, elles proposent désormais des formations en ligne. C’est le cas de l’EISF, une école de pâtisserie, boulangerie, et chocolaterie. L’École de Boulangerie et de Pâtisserie de Paris et le Centre européen de formation proposent également des formations en pâtissier en ligne. Il y plusieurs écoles qui digitalisent leur formation ; en consultant leurs sites officiels, vous obtiendrez normalement une brochure gratuite et toutes les informations nécessaires pour l’inscription et le programme.

Les différents types de formation

La formation professionnelle

Notons qu’une formation professionnelle vise à offrir les connaissances nécessaires dans un domaine précis. Celle-ci permet aux apprenants de mieux s’orienter sur le plan professionnel. Le même principe s’applique à la formation professionnelle en pâtissier. L’apprenti obtient toutes les informations nécessaires sur les bases de la pâtisserie. Cela l’aidera à devenir un véritable professionnel et à obtenir son CAP (certificat d’aptitude professionnelle) de pâtissier. En général, la durée de cette formation s’échelonne sur quelques semaines. Après la période d’apprentissage et l’obtention du CAP, l’apprenti pourra se spécialiser dans un domaine. Il y a la chocolaterie, la confiserie, la glacerie, et la boulangerie. Mais pour y arriver, la préparation de mentions complémentaires (MC) sera indispensable.

La formation par correspondance

Celle-ci est très appréciée par les personnes en reconversion professionnelle. Les individus à mobilité réduite et les personnes souvent occupés partagent ce même avis. Dans cette étude, le suivi du programme et les cours se font à distance. Et contrairement à l’autre formation, la durée de cette étude reste plus longue. Elle peut s’étendre jusqu’à 2 ans. Mais en réalité, cette durée dépend du niveau et de la motivation de l’apprenti.

La formation par correspondance permet d’acquérir les compétences et les techniques nécessaires pour devenir un véritable pâtissier. Chacun de ces apprentis effectuera des travaux pratiques à leur maison. D’ailleurs, cette étude aide l’apprenti à se préparer aux examens pour passer le CAP en pâtisserie. En outre, elle peut s’adapter à l’emploi du temps de chaque apprenti. Ce qui représente un avantage pour les individus qui doivent mener une double vie (professionnelle/formation). Et le meilleur dans tout cela c’est que les personnes formées sont immédiatement prêtes à entrer en service.

Comment obtenir un CAP en pâtisserie ?

L’acquisition d’un certificat d’aptitude professionnelle ou CAP demeure un procédé incontournable pour lancer une carrière de pâtissier. Si vous êtes en 3e ou si vous avez le BAC, un examen de qualification vous attend pour passer le CAP en pâtisserie. De ce fait, le suivi d’une formation professionnelle sera de mise. Le programme d’apprentissage est constitué d’autres concepts, entre autres :

  • les matières premières utilisées et les sciences de l’alimentation,
  • la culture professionnelle et la communication au sein d’une entreprise,
  • les notions de gestion (économique, social et juridique) d’une entreprise.

Une fois le programme terminé, vous allez effectuer des stages d’insertion dans un magasin de pâtisserie. La durée de ce stage s’oscille entre 3 à 4 mois. En revanche si vous terminez vos études au lycée, vous devriez opter pour un BAC pro de boulanger-pâtissier ou un BTM (brevet technique des métiers). Pour les plus expérimentés, une formation de BAC+2 et une préparation au brevet de maîtrise « pâtissier-confiseur-glacier-traiteur » seront de mise.

Charles

Rédacteur sur différents médias, dont SEOTECH